INERA

QUI NOUS SOMMES

CE QUE NOUS OFFRONS

Institut National pour l'Etude et la Recherche Agronomiques


Actuellement l’INERA compte 63 chercheurs (3 ph.D, 19 MSC, 41 Ingénieurs (A°), 117 techniciens de recherches et 94 agents de recherche. Sur un total de 2625 agents, sur le plan des ressources humaines, l’INERA est donc caractérisé par un nombre de proportionné d’agents administratif par rapport à celui des agents scientifiques. La projection du plan de la recherche agronomique avait prévu un accroissement du personnel scientifique de 37 % entre 1999 et 2000, mais actuellement la situation du personnel scientifique a connu une régression de 55% par rapport à 1990.


Nombreux sont les chercheurs qui ont quitté l’INERA pour des postes relativement plus intéressants ailleurs. Les causes de cette déperdition sont à chercher dans l’absence de motivation des chercheurs et autres agents. A la modicité des salaires, s’ajoute le fait qu’il n’existe pas de véritable statut du chercheur au niveau national qui pourrait motiver les jeunes à embrasser la carrière

ORGANISATION ADMINISTRATIVE

Actuellement, l’INERA est administré par un Conseil d’Administration, chargé de prendre des décisions en matière d’organisation, de réglementation et de gestion du patrimoine, des ressources humaines et financières. La gestion quotidienne de l’Institut et l’exécution des décisions du Conseil d’Administration sont assurées par le Comité de gestion dirigé par le Président Délégué Général assisté par un Administrateur Général et adjoint et deux administrateurs directeurs (Technique et Financier) et un Représentant du personnel. La direction générale est basée à Kinshasa, avec à sa tête un Directeur Général, chaque station étant dirigée par un Chef de Station.

PRESENTATION GENERAL

L’INERA est l’institution nationale de recherche reconnu en RDC dans le domaine agronomique. Il a remplacé l’INEAC qui fut créé en 1933. L’Institut national pour l’Etude et la Recherche Agronomique (INERA en sigle ) est issu de l’ancien INEAC (Institut National pour l’Etude Agronomique), héritant ainsi de l’infrastructure complexe laissée par cette dernière. L’INERA, crée par l’ordonnance N° 186 du 12 novembre 1962, jouit actuellement du statut d’entreprise publique à caractère scientifique et technologique. En sa qualité d’entreprise publique à caractère scientifique, l’INERA est régi par la loi N° 78-002 du 6 janvier 1978 portant des dispositions générales applicables aux entreprises publiques et rattaché au Ministère ayant la Recherche Scientifique et Technologique dans ses attributions par l’Ordonnance- loi N° 81-040 du 5 novembre portant organisation de la recherche agronomique en République Démocratique du Congo. L’INERA est un établissement publique possédant une personnalité juridique : - un Conseil d’Administration et, - un Comité de Direction.


HISTORIQUE

En République Démocratique du Congo, les premiers travaux de recherche agronomique remontent à l’exploitation des études botaniques par les institutions scientifiques et universitaires belges dès la conquête coloniale aux jardins botaniques de Kisantu et d’Eala, fondés en 1900.En 1926, la responsabilité des études et expérimentations a été confiée à la Régie belge des plantations chargées de l’exploitation industrielle de certaines stations agricoles de la colonie. En 1933, l’Institut National pour l’Etude Agronomique au Congo (INEAC) crée par l’Arrêté Royal du 22 décembre prit le relais de la Régie des Plantations. Sa mission fut de promouvoir le développement scientifique de l’agriculture, assurer la gestion des établissements agricoles, organiser les voyages d’études agronomiques, utiliser avec les concours des spécialistes, les données de la science et de ses applications à l’amélioration de rendement et de la qualité des récoltes. Dès le début, l’INEAC s’attaqua à tous les problèmes scientifiques et techniques liés à l’agriculture et l’élevage. Grâce à la qualité de son personnel et aux enjeux importants lui octroyés par la colonie, l’Institut a joué un rôle vital dans le développement économique du pays. Dans les années 50, l’INEAC a eu la réputation d’être l’un des meilleurs Instituts de recherche agronomique dans les tropiques. Il disposait d’un réseau de 37 stations et dont 32 centres se trouvaient au Congo et les autres repartis entre le Rwanda et le Burundi. Après l’indépendance du Congo belge, l’ INEAC est renommé en INERA, conservant presque les mêmes missions et objectifs.











INERA

QUI NOUS SOMMES

CE QUE NOUS OFFRONS

  • Formations

  • Offres d'emploi

  • Carrière

Contactez Nous!